Blog 118-annuaires.com
Image default
Voyages et Tourisme

Chauffeur VTC : de quoi s’agit-il ?

Bien qu’on confonde souvent un chauffeur de taxi et de VTC à Toulouse, ce dernier se démarque tout particulièrement avec des réglementations spécifiques et strictes. Il s’agit entre autres d’une profession dédiée à toute personne majeure titulaire d’un permis de conduire (permis B) depuis plus de 3 ans, sans casier judiciaire et apte physiquement et mentalement à conduire. Ce mode de transport est devenu de plus en plus populaire de par ses nombreux avantages. En effet, louer une voiture avec conducteur pour une distance ou un temps déterminé permet de bénéficier d’un service personnalisé et de véhicules haut de gamme sur tout le territoire français et même dans les pays frontaliers.

Les différents points à prendre en compte pour devenir un chauffeur de VTC

De nombreux critères sont à prendre en considération avant de débuter dans ce métier. Pour les voitures, en plus de leur état impeccable (avoir moins de 6 ans) et leur confort, elles doivent disposer entre 4 et 9 places (conducteur compris), au moins 4 portes avec un moteur d’une puissance nette ou égale à 84 kW ainsi qu’un encombrement minimum de 4,50 m x 1,70 m. Un chauffeur privé Toulouse doit également être inscrit au registre VTC, avoir une carte professionnelle, passer un examen organisé par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, suivre une formation délivrée par un centre agréé ou encore être assuré pour le transport de passagers. Il aura également le choix entre devenir auto-entrepreneur ou fonder sa propre société. À noter que pour la seconde option, il lui est indispensable d’immatriculer son entreprise auprès du greffe du tribunal de commerce. Quant à l’aspect juridique, la création d’une structure lui permettant d’encadrer son activité professionnelle est également impérative.

Qu’est-ce qui différencie l’activité du chauffeur VTC ?

À la différence d’un taxi, un pilote VTC à Toulouse garantit une certaine éthique avec une bonne tenue vestimentaire, une écoute attentive à l’égard de ses clients, des équipements de qualité, etc. En étant titulaire d’une attestation de capacité professionnelle, il peut exercer une activité de transport régulier ou occasionnel. Dans les 2 cas, les clients doivent préalablement faire une réservation au sein de la société.

Quant aux tarifs, ils peuvent également varier d’un prestataire à un autre. En effet, ces derniers sont libres de proposer leurs services et leurs prix dans le cadre du contrat de réservation passé avec le client.

A lire aussi

Parler anglais : vous n’y couperez pas

Franck

Visite de Costa Rica : les meilleurs circuits à Samara

Laurent

Prendre des cours particuliers de surf : le combo assurément gagnant

Laurent

Les baies du nord du Vietnam, sûrement les plus belles du pays

Laurent

Les poissons à plonger voir absolument

Franck

Comptabilité : Procédures nécessaires pour traiter les chèques vacances ANCV en Belgique

Laurent

Visiter les volcans en Nouvelle-Zélande

Isabelle

Remboursement avion surbooké : les solutions

sophie

Service de VTC avec chauffeur à Paris

Seo Web Suisse