Quitter sa ville pour s’installer sur son lieu de vacances : bonne ou mauvaise idée ?

Quitter sa ville pour s’installer sur son lieu de vacances : bonne ou mauvaise idée ?

21 juillet 2021 Non Par Franck

Ils sont de plus en plus nombreux chaque année à quitter l’endroit où ils ont grandi pour partir vivre ailleurs. Que ce soit en France ou à l’étranger, chaque année, des milliers de français décident de tout quitter et de partir s’installer dans une des villes touristiques où ils avaient l’habitude de passer leurs vacances. Et ces villes, les voici : 

  • Saint Malo
  • La Rochelle
  • Royan
  • Biarritz
  • Montpellier
  • Aix-en-Provence
  • Nice 
  • Nîmes

Des villes côtières, qui profitent d’un paysage et d’un environnement reposant, donnant l’impression d’être tous les jours les vacances. Même si toutes ces villes de bord de mer sont attrayantes, ce sont principalement celles du bassin méditerranéen qui sont les plus privilégiées par les voyageurs. Mais partir vivre sur son lieu de vacances est-elle une si bonne idée ?

Pour le savoir, nous avons demandé à ceux qui ont tenté l’aventure.

Louise, 28 ans, Lilloise à Montpellier 

Montpellier

Venue vivre dans la petite bourgade de Fabrègues, à seulement quelques kilomètres de Montpellier et de la mer, Louise est une ancienne cadre du domaine du textile. Ayant toujours vécu dans le Nord, elle a un jour décidé de tout plaquer pour s’installer à l’autre bout du pays, dans le Sud. Et ce changement de région a nécessité un petit temps d’adaptation.

“On peut peut-être avoir un effet secondaire, lors de la deuxième ou troisième année, car c’est là qu’on réalise qu’on l’a fait et qu’on a tout quitté là-haut pour repartir de zéro ici. Certains se remettent beaucoup en question à ce moment, car on ne sait pas si on est sincèrement heureux, surtout lorsqu’on a gardé contact avec des gens de son ancienne région et qu’on devient nostalgique.”

Pour s’aider à assumer ses choix et vivre pleinement ce changement de région, Louise se concentre principalement sur les aspects positifs de son quotidien. L’une des choses qui lui fait le plus plaisir, c’est lorsque l’été arrive et qu’elle voit le monde remplir les plages et les villes.

“Quand l’été commence, on réalise que les gens viennent passer leurs vacances là où nous habitons. Ils payent cher, font de longs trajets et prennent des jours de congé pour passer quelque temps là où nous sommes toute l’année. Et c’est là qu’on comprend la chance qu’on a d’habituer dans le sud.”

Ce qui a également aidé Louise à prendre sa décision, c’est le prix intéressant de l’immobilier dans son village. Habituée à payer ses vacances dans le sud à prix d’or, elle a découvert, en passant par une agence immobilière à Fabrègues, que les prix étaient vraiment abordables pour vivre dans le coin, contrairement à ce qu’on pourrait penser.

Emmanuel, 33 ans, Parisien à Royan

royan

“Quand je sors du boulot, j’ai vraiment l’impression de déconnecter. À partir du moment où j’arrive à la maison, j’ai la sensation d’être en vacances. La mer, la nature, le beau temps c’est un tout.”  

Cela fait maintenant 3 ans qu’Emmanuel a quitté la région parisienne dans laquelle il a grandi pour vivre dans un paysage de carte postale en Charente-Maritime, dans la station balnéaire de Royan. Une idée qui lui est venue simplement, le jour où il a décidé de partir vivre en dehors de la région parisienne. Il faut dire que depuis qu’il est tout petit, Emmanuel se rend en vacances au moins une semaine par an dans la ville côtière pour se ressourcer et se déconnecter du train de vie francilien. 

“J’ai d’abord essayé de bosser sur Paris en tant qu’électricien, mais quand j’ai vu le rythme de fou que c’était de se lever à 5h00 pour faire 2 heures de transports, parce qu’on habite loin du centre ou parce qu’il y a des problèmes de circulation, j’ai compris que ce n’était pas une vie pour moi.”

À Royan, Emmanuel ne subit pas sa semaine pour vivre le weekend, tous les soirs il peut décompresser lors d’une balade en bord de mer s’il le désire. Autre avantage, le prix de l’immobilier est très avantageux puisque Emmanuel a pu acheter et faire construire à seulement 5 km de la côte à un prix très intéressant.